Vous êtes ici

Collectivités

La collecte et le tri du verre Matériau de la collecte sélective, recyclé depuis 1974 par l’industrie verrière, le verre présente encore des leviers d’optimisation tant en terme de performance que de coûts de collecte.

Tri des emballagesDes emballages pas toujours bien triés et pourtant …

7 emballages en verre sur 10 triés, le résultat est bon mais laisse entendre qu’il y a encore 3 emballages sur 10 dans les ordures ménagères (de 10 à 20 kg/hab./an de verre non recyclés pour une majorité de collectivités). Tout plaide pourtant pour augmenter le recyclage des emballages en verre :
  • Si chaque français triait une bouteille ou un pot de plus chaque trimestre, c’est 60.000 tonnes de verre de plus qui seraient recyclées chaque année.
  • Chaque tonne de verre non triée coûte jusqu’à 130 € à la collectivité, et donc aux habitants.
  • Le verre ne brûle pas, ne se composte pas et perturbe les installations de traitement des ordures ménagères.

Quels sont les principaux axes de progrès ?

Le développement de la collecte sélective du verre en apport volontaire repose  sur une approche globale intégrant :
  • la densification et l'optimisation du dispositif,
  • l’aménagement du point d’apport,
  • l’entretien-maintenance,
  • la propreté,
La feuille de route verre 2015La signalétique et le mémo-tri, la facilité d’accès au point d’apport, sa propreté et une bonne signalétique concourent à la performance.

Vos documents  

La Feuille de route Verre 2015 : 3 étapes pour collecter et recycler plus de verre
Les fichiers Verre Mise en œuvre : connaître, auditer, planifier
Les fiches d’expériences Bonnes pratiques des collectivités locales
La présentation Verre Arguments et étapes de la démarche
Le Tutoriel Cartographie Vidéo des différentes étapes pour visualiser le réseau de PAV
Le dossier complet(36Mo)

Et aussi …
Le Programme de communication Verre sur la plate-forme Trions+.

Retour d’expérience de la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois
Mise en place d’un plan d’actions global et adaptée pour collecter et faire trier plus de verre.

Adiouma Sow Directeur Gestion des Déchets et Proprété« Nous avons réalisé un diagnostic complet dont les conclusions ont montré un déficit de colonnes par rapport au ratio idéal du milieu considéré pour 40% des communes. Elles ont également permis d'identifier la nécessité du remplacement, du déplacement ou de l'aménagement de près de 30 % des points d'apport volontaire. Notre plan d’actions pluriannuel prévoit une commande de 30 bornes par an pour renouveler et densifier le parc ainsi que divers aménagements (dalles) pour améliorer l'implantation des colonnes. L'objectif d'augmentation du nombre de points d'apport volontaire se heurte à la difficulté d'implantation de nouveaux points sur la ville centre d’Albi (acceptation par les riverains et concertation préalable nécessaire...). Par contre dans d'autres communes ou l'implantation de nouveaux points est plus aisée, la relation entre le nombre de points et la performance est rapidement vérifiée (+ 9 % en deux ans sur 5 des 17 communes). L'objectif verre est intégré au projet de déploiement de colonnes enterrées dans les quartiers d’habitat collectif, actuellement mal dotés. En effet, une convention, récemment signée entre la collectivité et le principal bailleur social vise à partager les coûts d'implantation de ces équipements facilitant ainsi leur développement. L’ensemble des modifications du dispositif technique s’accompagne également d’actions de sensibilisation auprès des habitants. »
 
Adiouma Sow – Directeur Gestion des Déchets et Propreté