Blister

Améliorer la recyclabilité du blister PVC/aluminium : Adelphe a lancé un Groupe de Travail

juillet 2021

Chaque année, plus de 60 000 tonnes d’emballages de médicaments passent entre les mains des Français. Parmi les emballages phares du secteur pharmaceutique, le blister plastique/aluminium occupe une place prépondérante puisqu’il représente 40% des emballages pharmaceutiques ménagers mis sur le marché1 en France.  

 

1 Source : données déclaratives Adelphe 2020. 

Si le blister a fait ses preuves pour la protection des médicaments solides (contre les chocs, l’humidité, l’oxygène…), il fait partie des emballages du secteur qui ne bénéficient pas de filière de recyclage. En cause : sa composition complexe faite d’aluminium et de PVC.  

 

  • Le PVC est une résine peu courante dans l’emballage ménager : il n’existe donc pas de filière du recyclage en France, faute de gisement suffisant (et qui tend à diminuer)  
  • Même si une fraction d’aluminium peut être récupérée,  la présence de PVC reste indésirable. De manière générale, le PVC génère diverses perturbations dans la filière des emballages ménagers (altération de la qualité de la matière recyclée, dégradation accélérée des machines du fait de la libération de composés chlorés, formation de dioxines...)
  • Cette résine plastique n’est pas non plus acceptée actuellement en valorisation complémentaire type Combustible Solide de Récupération (CSR), maillon complémentaire au recyclage
  • En règle générale, l’association de toute résine plastique avec un métal impact fortement le recyclage mécanique du plastique dans les conditions actuelles de la filière

Fort de ces constats, Adelphe a lancé un groupe de travail afin d’engager les réflexions sur la recyclabilité de cet emballage et accompagner les entreprises dans leurs démarches d’éco-conception futures.   

L'éco-conception du blister : une nécessité

 

  • Un contexte réglementaire en pleine évolution : réduction à la source, recyclabilité, dispensation à l’unité des médicaments, lutte contre les plastiques à usage unique … Les réglementations française et européenne sont de plus en plus ambitieuses pour réduire l'impact des emballages sur l’environnement et favoriser leur recyclage. Le secteur de la santé est concerné par cette dynamique : loi AGEC (loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire), loi Climat, Directive sur les plastiques à usage unique, révision de la Directive emballages…  
  • Des enjeux sanitaires forts : l’emballage de médicament ou de complément alimentaire a un rôle essentiel à jouer pour assurer la stabilité du produit, son efficacité, son innocuité et sa traçabilité afin de limiter les risques de contrefaçon. Les produits emballés en blisters doivent aussi respecter des normes de pharmacovigilance très strictes (notamment via le dossier d’AMM pour les médicaments).  
  • Des attentes croissantes de la société civile : consommateurs, associations, ONG…La prise de conscience de l’urgence environnementale est forte.  Le tri et le recyclage font partie des solutions plébiscitées par les Français mais ils attendent un engagement concret de la part des entreprises afin de pouvoir consommer moins et mieux. 

Quelques chiffres

  • Près de 60 % des consommateurs déclarent avoir des difficultés à consommer de façon responsable 
  • 71% d'entre eux estiment que c'est d'abord aux fabricants et aux marques d'agir pour réduire les emballages

 

3 Etude ObSoCo / Citeo 2021 

Calculatrice

Blister et circularité : le groupe de travail se penche sur la question

À lire aussi
Projet loi anti-gaspillage
Plan de prévention et d'écoconception : comment transformer cette obligation légale en opportunité  ?

Adoptée le 10 février 2020, la fameuse loi relative à la lutte contre le gaspillage et pour une économie circulaire (AGEC) fixe de nouveaux objectifs et règles, pour une production et une consommation plus durables.  

Désormais, intégrer la prévention des déchets dès la conception des produits et des services n'est plus seulement une option, mais devient une obligation. 

Éco-conception
Vignoble Bordelais
Les Vins de Bordeaux s’engagent aux côtés d’Adelphe pour réduire l’impact environnemental de leurs emballages

Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et Adelphe ont signé un partenariat pour renforcer l'éco-responsabilité des vignerons de Bordeaux. Un engagement qui a pour but de les accompagner dans leur transition environnementale en réduisant l’impact des emballages sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Éco-conception
Millésime 2022
Les Vignerons des Terres Secrètes & Nuiton-Beaunoy et Maison Lillet ont conquis le public avec leur projet éco-responsable !

Adelphe a remis aujourd’hui, le prix Millésime de l’éco-conception 2022 aux Vignerons des Terres Secrètes et Nuiton-Beaunoy (catégorie « entreprise de moins de 50 salariés ») et à Maison Lillet (catégorie « entreprise de plus de 50 salariés »), deux lauréats dont la démarche environnementale liée à l’emballage a su séduire internautes et jurés !

Éco-conception