Info-tri consommateur

Tri des médicaments et de leurs emballages : Adelphe, Cyclamed et le Leem mobilisent les entreprises

novembre 2018

Adelphe, Cyclamed et Les Entreprises du Médicament (Leem) sont partenaires pour inciter les entreprises à sensibiliser leur patient au tri des médicaments et de leurs emballages. Á cette occasion, le guide de l’Info-tri vient d’être mis à jour pour faciliter la mise en place d’une signalétique commune, simple et efficace sur l’emballage, avec les bonnes consignes de tri. Inciter les entreprises à sensibiliser les Français au tri des médicaments et de leurs emballages.  


Adelphe vient d’éditer, en partenariat avec Cyclamed et le Leem, un nouveau guide de l’Info-tri médicament pour faciliter le geste de tri des patients. Ce guide, à destination des entreprises, leur explique comment apposer la signalétique sur leurs emballages pour informer sur les bons gestes à faire. 

Une consigne simple

Consigne de tri médicamentLes Médicaments Non Utilisés (MNU) sont à rapporter en pharmacie tandis que les emballages vides sont soit à déposer dans le bac de tri en vue de leur recyclage (comme l’étui en carton), soit avec les ordures ménagères (comme certains blisters composés de plastique et d’aluminium). Avec l’extension du tri à l’ensemble des plastiques d’ici 2022, tous les Français pourront bientôt déposer leurs plaquettes de comprimés dans le bac de tri.

La nouvelle édition du guide propose aux entreprises du médicament différents formats de signalétique, personnalisables en fonction de la taille et de la nature de leurs emballages. Il les informe également des évolutions réglementaires et des nouveautés liées à la contribution financière pour le recyclage de leurs emballages : à compter du 1er janvier 2019, l’association du Triman et de l’Info-tri sera nécessaire pour bénéficier du bonus sur la déclaration Adelphe (pour les emballages bénéficiant d’une filière de recyclage).

 

Une mesure pour encourager les entreprises à réduire toujours plus l’impact de leurs emballages sur l’environnement. 

 

Chiffres clés

Emballages de médicaments : quelle est la connaissance des Français sur le geste de tri ?
Chaque année, plus de 70 000 tonnes d’emballages de médicaments passent entre les mains des Français (source : données issues des déclarations Adelphe 2017). Aujourd’hui, 76% d’entre eux suivent correctement la consigne de tri (soit une moyenne très proche de ce que l’on peut observer pour l’ensemble des emballages). Les emballages en verre et en papier-carton sont les mieux triés. En revanche, des efforts restent à faire sur le geste de tri des tablettes de comprimés et des sachets de poudre de médicaments : c’est ce que révèle l’étude « Top 100 du geste de tri - 2017 » réalisée par Ipsos/Adelphe.

 

Si la consigne de tri est respectée à 88% pour la boîte en carton de médicament et à 81% pour le flacon de sirop en verre, l’écart se creuse pour le sachet de poudre et les tablettes de comprimés vides (67%). Les Français qui ne trient pas ces emballages expliquent leurs freins :

  • 1 sur 2 considère que l’emballage ne se trie pas ou que les consignes ne sont pas claires,
  • Le second frein est lié au fait que l’emballage peut avoir contenu un produit nocif ou dangereux.

 

Pour quelles raisons ne triez-vous pas ces emballages ?

Pour quelles raisons ne triez-vous pas ces emballages ?

 

Avec l’Info-tri médicament, Adelphe, Cyclamed et le Leem, proposent aux entreprises une signalétique qui répond aux attentes des patients et leur permet de donner une nouvelle vie à leurs produits. Pour les entreprises, utiliser l’Info-tri les positionne en acteurs responsables, soucieux de l’avenir de leurs médicaments et de leurs emballages : 87% des Français estiment que l’Info-tri montre que les entreprises s’engagent pour le recyclage.

Pour en savoir plus sur les actions à mettre en place pour bénéficier des bonus, consultez notre guide des bonus

Cyclamed

L’association Cyclamed regroupe toute la profession pharmaceutique (entreprises du médicament, grossistes répartiteurs et pharmaciens d’officines). Les 22 000 officines françaises sont tenues de récupérer de la part des particuliers les Médicaments Non Utilisés (MNU), à usage humain, périmés ou non, pleins ou entamés. Pour protéger l’environnement et la sécurité sanitaire domestique, les MNU seront valorisés à des fins énergétiques et permettront d’éclairer et de chauffer 7 000 à 8 000 logements tout au long de l’année. 79 % des Français déclarent rapporter leurs MNU chez le pharmacien (Etude BVA, avril 2018).

Le Leem


Organisation professionnelle fédérant les entreprises du médicament, le Leem s’inscrit au coeur des grands enjeux de santé. Dans un contexte sans précédent de mutation scientifique et industrielle, il se mobilise, avec ses 260 adhérents et leurs 99 000 collaborateurs, pour promouvoir l’innovation et le progrès au service des patients, et pour renforcer l’excellence française en termes de recherche et de production. Promoteur de comportements responsables au sein du système de santé, le Leem contribue, par une démarche de qualité, de sécurité et de transparence, à renforcer la confiance dans le médicament.

À lire aussi
appel à projet
Éco-conception, recyclage, valorisation : les appels à projets

Trouver des solutions pour 100% des emballages et atteindre 0% de mise en décharge est notre priorité. Dans cet objectif, nous investissons avec Citeo depuis 8 ans en Recherche et Développement pour accélérer l’innovation et accompagner des projets industrialisables à court terme.

Éco-conception, Adelphe, Appels à projet
Etoiles satisfaction
Votre satisfaction sur la déclaration et notre accompagnement

Vous avez été nombreux à répondre à notre sondage : merci de votre implication ! Grâce à vous, nous nous améliorons chaque jour et avançons à partir de vos besoins. Résultat...

Adelphe, Déclaration des emballages
logo-banner
Nouveaux défis, nouvelles couleurs !

Le passage des 25 ans est l’occasion d’innover et de faire évoluer notre identité visuelle. Au programme, une charte graphique plus pédagogique, de nouvelles couleurs et un logo éco-conçu. Une opportunité d’intégrer les bonnes pratiques du développement durable à notre communication tout en minimisant son impact environnemental.

Adelphe