Vous êtes ici

Adelphe

Nos enjeux La collecte, le tri et le recyclage des emballages ont clairement progressé. Cette réussite est celle de tous les acteurs du dispositif national.

Un dispositif de collecte efficient

Le gisement des emballages correspond au poids total des emballages mis sur le marché. Il est déclaré par les entreprises, metteurs en marché, à Adelphe et à CITEO, et représente actuellement près de 4,9 millions de tonnes.

​⇒ C’est ce gisement qui est concerné par la Responsabilité Elargie du Producteur.

Adelphe a notamment pour vocation de réduire et valoriser le gisement, grâce à la Prévention, au recyclage et à la valorisation énergétique. Le gisement est composé :
  • d’acier, essentiellement des emballages volumineux, canettes et conserves, d’aluminium, avec beaucoup de très petites unités difficiles à capter ;
  • de papier carton et brique alimentaires, un gisement très varié avec de très gros emballages, comme de très petits plus difficile à capter ;
  • de plastique : une même appellation mais des résines très différentes, des emballages souvent complexes et de petites tailles ;
  • de verre, essentiellement composé de bouteilles, pots, flacons, plus facile à capter et identifier.

Ci-contre la répartition par matériau du gisement contribuant aux emballages ménagers.


Collecter un maximum d’emballages et viser 100% de valorisation des emballages collectés

Sur ces 5 millions de tonnes, 3,3 millions sont aujourd’hui recyclées... les deux millions restantes étant soient valorisés énergétiquement, soient enfouis. Adelphe et CITEO continuent leurs investissements pour :

• Collecter toujours plus d’emballages en vue du recyclage
• Valoriser les emballages qui ne peuvent pas encore être recyclés (avec le meilleur rendement possible)
• Faire disparaitre à terme l’enfouissement des emballages collectés à travers le bac de tri mis à disposition du consommateur.

Des enjeux partagés avec les pouvoirs publics

Les objectifs d’Adelphe et de CITEO contribuent à atteindre ceux fixés par les pouvoir publics lors du réagrément des deux sociétés en 2017 : atteindre 75% de taux de recyclage des emballages ménagers et 80% de taux de couverture des coûts nets de référence d’un service de collecte et de tri optimisé.
Pour cela, Adelphe et CITEO s’engagent  à mettre en œuvre chaque année un plan d’actions. Jusqu’à la fin de l’agrément en cours, il s’agit du Plan de relance pour le tri et le recyclage déployé jusqu’à la fin de l’agrément en cours. Quant au taux de couverture des coûts de la collecte et du tri par les entreprises, il est actuellement de 78%. Le dispositif est donc  aujourd’hui co-financé par les entreprises et les collectivités locales.
Par ailleurs, Adelphe et CITEO ont contribué à l’atteinte d’un autre objectif fixé par les pouvoirs publics, celui de 100 000 tonnes d’emballages non mises sur le marché entre 2007 et 2012. Grâce au développement d’un indicateur de réduction à la source qui a permis de centraliser et de diffuser les bonnes pratiques des entreprises en la matière, 106 905 tonnes et 672 actions ont été recensées. Depuis 2007, 11 186 tonnes d'emballages sont évitées chaque année en moyenne grâce à l'éco-conception.